La mauvaise volonté du salarié est une faute et non pas une insuffisance professionnelle

La mauvaise volonté du salarié est une faute et non pas une insuffisance professionnelle

Publié le : 30/11/2018 30 novembre nov. 11 2018

Lorsqu’un salarié ne réalise pas de façon correcte sa mission, il est alors possible pour l’employeur de lancer une procédure de licenciement pour insuffisance professionnelle.
Cette dernière regroupe deux notions bien différentes : une basée sur un aspect qualitatif, les lacunes de compétences, lesquelles ne permettent pas au salarié de répondre favorablement à ses missions professionnelles et une autre basée sur un aspect quantitatif, le manque de résultats, c’est-à-dire, la difficulté à atteindre les objectifs fixés par l’employeur.
L’insuffisance professionnelle découle de l’incapacité du salarié à tenir correctement son poste de travail. Elle peut se traduire par des erreurs dans le travail, des négligences répétées ou encore de l’incapacité à remplir certaines tâches.
Afin que l’employeur puisse déterminer l’incompétence d’un salarié à son poste, il doit apprécier la qualité du travail fourni par le salarié en tenant compte des compétences nécessaires au vu de la qualification ou encore de la formation du salarié.
La qualification et le niveau de responsabilité du salarié ont une incidence sur l’appréciation de l’insuffisance professionnelle, un employeur ne peut pas licencier un salarié pour insuffisance professionnelle si les missions demandées ne relèvent pas de sa qualification professionnelle.
L’employeur doit également vérifier que le travail demandé au salarié relève bien des missions contractuellement définies ou à défaut à la fiche de poste.
Il convient également de laisser au salarié un certain temps d’adaptation au poste et de lui permettre d’avoir accès aux formations nécessaires lui permettant d’acquérir les compétences pour réaliser au mieux ses fonctions.
Enfin, l’employeur doit mettre en place au sein de l’entreprise et à disposition du salarié tous les moyens nécessaires qui lui permettent de réaliser sa mission correctement.
Si malgré tous les efforts entrepris par l’employeur, le salarié fait preuve d’incompétence professionnelle en tenant compte des éléments cités ci-dessus, il sera alors possible de mettre en place une procédure de licenciement sur ce motif.
Lorsqu’un salarié fait preuve d’une mauvaise volonté ou d’une mauvaise foi dans le cadre de son activité professionnelle, la Cour de Cassation dans un arrêt très récent précise qu’il ne s’agit pas d’une insuffisance professionnelle mais d’une faute. Ainsi, il ne sera pas possible pour un employeur de prononcer un licenciement pout insuffisance professionnelle. 
C’est pourquoi, en présence de manquements volontaires, de négligences ou encore d’erreurs professionnelles consécutives à la mauvaise volonté du salarié, le licenciement devra être prononcé pour faute, en tenant compte des règles propres au licenciement disciplinaire.
Cour de cassation, chambre sociale, 24 octobre 2018, n° 17-16.489 

Historique

<< < ... 37 38 39 40 41 42 43 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.