Un licenciement est dépourvu de cause réelle et sérieuse lorsqu’il est annoncé aux salariés avant l’entretien préalable

Un licenciement est dépourvu de cause réelle et sérieuse lorsqu’il est annoncé aux salariés avant l’entretien préalable

Publié le : 22/11/2019 22 novembre nov. 11 2019

La procédure de licenciement est strictement encadrée par le Code du Travail et est constituée de plusieurs étapes.
En premier lieu, l'employeur doit notifier son intention de licencier son salarié, dans une lettre de convocation à entretien préalable. Dans cette lettre, le salarié doit être informé de l'objet de l'entretien (licenciement), mais également de la date, le lieu et l'heure de l'entretien et enfin la possibilité qu'il a d'être assisté durant l'entretien par un conseiller ou un représentant du personnel. (Code du Travail, art. L. 1232-2)
Dans un second temps, l’employeur doit organiser l'entretien préalable au licenciement qui doit se tenir au minimum cinq jours ouvrables après la remise de la lettre de convocation. Lors de l’entretien, l'employeur expose les motifs du licenciement au salarié et ce dernier peut alors donner sa version des faits.
Enfin dernière étape, au minimum deux jours après l'entretien, le licenciement est notifié au salarié par écrit par une lettre recommandée avec accusé de réception. Cette dernière doit exposer de manière précise le motif du licenciement. En aucun cas le licenciement ne peut être verbal, il serait alors dépourvu de cause réelle et sérieuse.
Pour les licenciements disciplinaires, la notification du licenciement ne peut intervenir plus d’un mois après le jour fixé pour l’entretien préalable. (Code du Travail, art. L. 1332-2).
Dans le cadre d’un licenciement, il est impératif de toujours respecter les différentes étapes décrites ci-dessus. En conséquence de quoi, aucune décision ne doit être prise avant cet entretien préalable.
Ainsi, la Cour de Cassation précise que l’employeur ne peut pas annoncer le licenciement d’un salarié avant l’entretien préalable. Pour la haute juridiction annoncer le licenciement du salarié avant cet entretien sera qualifié de licenciement verbal et donc sans cause réelle et sérieuse.
Cette position de la Cour de Cassation est justifiée par le fait que l’entretien préalable a lieu avant toute décision. Il permet notamment au salarié de se défendre et donc prendre une décision avant l’entretien aurait pour effet de ne pas assurer un respect de la procédure de licenciement.
Dans l’affaire jugée, des salariés avaient été informés lors d’une assemblée par la direction que la décision de rompre le contrat de travail du salarié était irrévocable avant même l’entretien préalable.
Le licenciement était donc verbal et par conséquence sans cause réelle et sérieuse.
Cour de cassation, chambre sociale, 23 octobre 2019, n° 17-28.800
 

Historique

<< < ... 26 27 28 29 30 31 32 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.