Un salarié a t-il le droit de jouer à Pokémon GO pendant son temps de travail?

Un salarié a t-il le droit de jouer à Pokémon GO pendant son temps de travail?

Publié le : 05/10/2017 05 octobre oct. 10 2017

Pokémon Go est depuis quelques semaines un phénomène mondial. Le jeu sur smartphone permet de partir à la chasse aux Pokémon dans le monde réel. Ce dernier a été lancé en France, le dimanche 23 juillet 2016.

Si certains salariés ont profité de leur RTT pour tenter l’aventure, d’autres salariés utilisent l’application sur leur lieu de travail, pendant leurs horaires de travail.

Naturellement, se pose la question de savoir si un salarié peut-être sanctionné s’il joue à Pokémon GO pendant son temps de travail?

Le Code du Travail nous précise que l’employeur n’est pas en droit d’apporter des restrictions aux droits des salariés et à leurs libertés individuelles qui ne seraient pas justifiées par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnées au but recherché.

C. trav. art. L. 1121-1

Toujours d’après le Code du travail, il en est de même concernant le règlement intérieur, qui ne peut pas contenir des clauses privant le salarié de certaines libertés.

C. trav. art. L. 1321-3

Il convient de déduire de ces dispositions légales que l’employeur ne peut pas interdire une utilisation totale du téléphone portable personnel au sein de l’entreprise pendant le temps de travail des salariés.

Ainsi, le salarié est en droit d’utiliser son téléphone portable personnel sur son lieu de travail et pendant ses horaires de travail. La solution est identique en ce qui concerne un téléphone portable professionnel, le salarié peut l’utiliser à des fins personnelles.

Cependant, il faut nuancer ces propos, le salarié ne doit pas utiliser son téléphone à des fins personnelles de façon abusive, sous peine de pouvoir être sanctionné par son employeur dans le cadre de son pouvoir disciplinaire.

Bien souvent cette sanction se limitera à un simple avertissement ou blâme, dans la mesure où la Cour de Cassation a précisé que n’était pas justifié le licenciement motivé par l’usage abusif du téléphone portable alors qu’une utilisation privée était largement tolérée dans l’entreprise et que le salarié n’avait pas fait l’objet d’une mise en garde ni même de remarques préalables.

Cass. soc. 1er février 2011, n° 09-42.786

Historique

<< < 1 2 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.